LIGHTS O N -- Carter.
// Sam 24 Déc - 23:14
Arthur courut, accéléré, bouscula, s'excusa à travers la foule de gens qui se pressaient pour entrer dans le métro. Il ne pouvait absolument pas rater celui-là à moins de vouloir rentrer après dix-huit heures. L'heure du retour était la seule chose qu'il avait prévu de toute sa journée, imprévisible au vu de tous ces problèmes électriques sur ses lignes. Il s'était vu retardé, annulé plusieurs trains qu'il était censé prendre, et il avait passé la majeure partie de sa journée à faire des détours énormes pour finalement arriver à l'heure à laquelle aurait dû reprendre le traffic. Salé, amère, c'était le goût qu'il lui restait au fond de sa gorge à la fin de sa journée. Il avait enfin trouvé une place, au dernier moment, au milieu de tous ces gens, essouflés, qui avaient eux aussi peinés à trouver leur place. Il se sentait dérangé, confus en voyant que tous les sièges étaient forcément pris par une ou plusieurs personnes. Il râla intérieurement en sachant qu'il devait s'assoir en face d'autrui, lui qui aurait voulu être seul, au moins dès le début, pour pouvoir s'installer confortablement. Il marcha à travers le couloir du wagon avant de se rendre compte que s'il allait plus loin, alors il passerait à un autre. Il s'arrêta soudainement à un siège sur lequel il s'assied mécaniquement. Il mit son sac sur ses genoux et sortit de sa poche ses écouteurs qu'il colla dans ses oreilles. Le trajet allait être long. Il resta éveillé un moment, en regardant le paysage défiler par la fenêtre, avant qu'il ne s'endorme sans réellement s'en rendre compte. Les yeux fermés, il entendait toujours la musique flotter à travers ses oreilles pour atteindre son cerveau, et quand il rouvrit les paupières, il croisa le regard perçant d'un homme, en face de lui, séparé par un siège. Celui-ci détourna immédiatement le regard, faisant comme si de rien n'était en jetant un coup d'oeil par la vitre. L'anglais fit de même, gêné en réalisant ce qu'il devait sûrement se faire pendant qu'il somnolait.
Ses yeux bleus, froids, perçants qui traversent une âme d'un regard. Arthur en aurait presque frissonné s'il ne faisait pas aussi chaud dans le wagon. Il voulait le recroiser. Il voulait le revoir. Le sentir le traverser de la tête aux pieds.
Il chercha son regard le reste du trajet, accidentellement ou non. Il ne se fit que lorsqu'ils arrivèrent au terminus, et que Yeux Bleus le devança pour atteindre la porte de sortie. Arthur le suivit attentivement, avant de se rendre compte qu'ils habitaient sûrement le même quartier alors qu'il courait vers son bus.

Ce fut leur premier contact.
Pseudo : SJUB
Âge : 17
Appellation : Lui/Il - Him/He.
Messages : 289
Date d'inscription : 25/10/2016
Disponibilités : berf
Localisation : région parisienne, banlieue
Fact(s) : spend my time watching you, you just tell me to lay back and i'm feeling fucked up
Admin
Voir le profil de l'utilisateur http://theregoesthealarm.forumactif.com
// Mar 16 Mai - 20:35
mon coeur se brise à chaque fois que je vois ton nom s'afficher sur l'écran de mon portable. je le fixe longuement, même après avoir bu un autre shot, et je me sens toujours incapable de faire glisser mon écran pour enfin, te répondre.
Pseudo : SJUB
Âge : 17
Appellation : Lui/Il - Him/He.
Messages : 289
Date d'inscription : 25/10/2016
Disponibilités : berf
Localisation : région parisienne, banlieue
Fact(s) : spend my time watching you, you just tell me to lay back and i'm feeling fucked up
Admin
Voir le profil de l'utilisateur http://theregoesthealarm.forumactif.com
// Mar 16 Mai - 21:30
notre lien était toujours intact, quoi qu'il arrive.
le distance, les mots, le nombre de messages, les voix éteintes.
ça ne comptait pas, j'avais beau écrire des dizaines de lettres, je ne finissais jamais par les envoyer. parce qu'on n'avait pas besoin de ça, on avait l'coeur et les émotions, on avait l'amour et ça suffisait.
du moins, j'ai toujours voulu m'en convaincre.
que si je t'aime assez fort, rien peut m'détruire.
et ça saigne, aujourd'hui encore.
l'auto-persuasion n'a jamais marché. je te déteste, thom, je te déteste tellement que mon coeur ne bat que pour toi.
Pseudo : wolf haleY
Appellation : suck it
Messages : 67
Date d'inscription : 27/10/2016
Disponibilités : away
Localisation : 69
Fact(s) : you make me lose my self control
Voir le profil de l'utilisateur
//

Contenu sponsorisé
LIGHTS O N -- Carter.
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: